Photo de Mustafa Saeed pour l’organisation Save the Children.

Photo de Mustafa Saeed pour l’organisation Save the Children.

Kiridh, au centre du Somaliland. Hodan, bergère, a perdu la moitié de son bétail à cause d’une sécheresse sans précédent. Sur ses genoux, son fils, aveugle et en malnutrition sévère. Malheureusement pour eux, l’hôpital le plus proche se trouve à plusieurs heures de marche. Cette photo illustre la crise alimentaire au Somaliland, Etat autoproclamé indépendant de la Somalie (depuis 1991), mais non reconnu par la communauté internationale. Selon Ali Ismaël Hassan, représentant du Somaliland en France, certaines régions de ce pays pauvre peuplé de 3.5 millions d’habitants – dont l’économie principale repose sur l’élevage- ont perdu 80% de leurs bêtes, mortes de soif ou de faim. La population fuit l’Est du pays, la partie la plus touchée par la catastrophe, pour rejoindre l’Ouest, la région de Borama près de l’Ethiopie ou encore la capitale Hargeisa. Selon les Nations unies, près de 1,5 million de somalilandais auraient besoin d’une assistance alimentaire d’urgence.

T.S.