GHITA ZINE

Passation-Hassad-Banmokhtar-M

Philosophie 1 – Education islamique 0

Avant d’être entendue par le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, l’AMEP avait déjà fait parvenir une correspondance à l’ancien ministre Rachid Belmokhtar. Mais le courrier était resté lettre morte, jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement. « Nous demandions à être reçus par Rachid Belmokhtar en espérant débloquer la situation, nous confirme Abdelkarim Safir, secrétaire national de l’AMEP. En revanche et à la suite de notre rencontre du vendredi, nous avons pu prendre acte des efforts du ministère pour rectifier le tir. Il fallait une décision politique et aujourd’hui elle semble avoir été prise ».
Sofiane Elguitoune, gérant du club El Guitoune / DR.

Tunisie. Le gérant du club El Guitoune s’explique (exclusif)

Selon le gérant, Dax J, comme prévu dans son planning, avait quitté la Tunisie le lendemain de sa prestation, soit avant l’éclatement de l’affaire. Entre temps, l’extrait du concert en question a largement circulé sur les réseaux sociaux, provoquant l’ire de quelques internautes qui ont crié au blasphème. Le musicien a aussitôt présenté ses excuses sur la page officielle de l’événement, affirmant ne pas avoir eu l’intention d’offenser son public mais cherchant plutôt à transmettre un message de paix. Après avoir reçu des menaces de mort via internet, l’artiste a fini par fermer tous ses comptes sur les réseaux sociaux. A Hammamet, le verdict est tombé cinq jours plus tard, le condamnant par contumace à un an de prison ferme et le dissuadant ainsi de revenir en Tunisie.
maroc-gouvernement

Le PJD ménage sa présence au gouvernement

Saâdeddine El Othmani, souvent présenté comme un homme consensuel et moins populiste que son prédécesseur, a la lourde responsabilité d’assurer ou non la continuité des mesures impopulaires à l’actif de l’ancien gouvernement : suppression progressive de la Caisse de compensation, dialogue social au point mort, réforme polémique du Code pénal… El Othmani devra donc composer avec une coalition hétérogène pour poursuivre ou abandonner ces changements initiés en 2012. Il aura également à se prononcer sur le devenir de la réforme gouvernementale des retraites, perçue comme le grand échec du mandat de Benkirane.
lennon

Zank’art, boudé par la mairie de Casablanca

« Nous étions à deux doigts d’annuler le Zank’art de cette année, beaucoup d’acteurs culturels nationaux qui s’y étaient engagés avaient fini par se retirer, déplore l’artiste. Nous avons persévéré parce que nous avions tout préparé pour accueillir les compagnies partenaires étrangères »
mboucetta

Boucetta, père fondateur de l’Istiqlal, n’est plus

Depuis 1958, l’ex-bâtonnier au barreau de Casablanca a été chargé de plusieurs responsabilités gouvernementales, notamment au sein du gouvernement d’Ahmed Balafrej. En 1961, il a été désigné ministre de la Fonction publique, avant de gérer les Affaires étrangères de 1977 à 1983. Mhamed Boucetta a également siégé à la tête de la formation nationaliste de 1974 à 1988. Plus tard, il a suivi de près les travaux de la commission de réforme de la Moudawana, mise en place par le roi Mohammed VI en 2003.