Nos Contributeurs


Historien et philosophe, il s’est penché sur les questions de la culture et de l’éducation dans le monde arabe moderne et au Maroc. Ses travaux sur Ibn Khaldoun font autorité. Parmi ses derniers ouvrages, un essai, Culture arabe, pensée universelle, et un roman, Le bois des ans.

ABDESSELAM CHEDDADI

 


Ce journaliste indépendant a collaboré notamment au bimestriel Afrique Magazine et au mensuel Le Courrier de l’Atlas. Il est l’auteur d’un recueil d’entretiens avec l’écrivain Driss Chraïbi, Une vie sans concessions, paru en 2008.

ABDESLAM KADIRI

 


Cet universitaire et écrivain partage son temps entre le Maroc, le Canada et les Etats-Unis où il enseigne la littérature française à l’Université d’Etat de Louisiane. Il a reçu le Prix français du monde arabe en 1993 puis, en 1999, le prix Francophonie, Afrique méditerranéenne.

ABDELHAK SERHANE

 


Ce philosophe, qui s’intéresse aux relations entre l’islam et la démocratie, dirige la revue maghrébine du livre, Prologue. Parmi ses publications, Réformer l’islam ?, L’islam est-il hostile à la laïcité ? ou sa traduction en français du livre de l’Egyptien Ali Abderrazik, Islam et fondements du pouvoir.

ABDOU FILALI ANSARI

 


Agrégé de philosophie, ce professeur honoraire à l’Université de Genève s’est spécialisé dans l’étude du 18e siècle et de Jean-Jacques Rousseau. Il est l’auteur de plusieurs articles et ouvrages dont Structure du sérail, la fiction du despotisme asiatique dans l’Occident classique.

ALAIN GROSRICHARD

 


Ce journaliste trilingue a collaboré avec des médias nationaux et internationaux. Grand reporter au quotidien espagnol El Mundo, il a réalisé de nombreux reportages en Afrique et au Proche-Orient, qu’il a signés parfois sous un nom d’emprunt.

ALI LMRABET

 


Cette biologiste de formation est journaliste indépendante et auteure dramatique. Elle collabore à de nombreux journaux et magazines au Maroc, en Algérie et en France et écrit des pièces de théâtre où elle questionne la notion de croyance qu’elle entremêle à la science.

AMIRA GEHANNE KHALFALLAH

 


Il a été vice-président de la commune de Marrakech et membre de la Communauté urbaine, puis banquier, avant de plonger dans les méandres de la presse marocaine. Après avoir collaboré à plusieurs titres, il lance son propre média, PanoraPost, en 2011.

AZIZ BOUCETTA

 


Les images de cet artiste photographe sont régulièrement exposées et ont intégré les collections de la Villa des Arts, de la Société Générale et du Marrakech Museum for Photography.

BRAHIM BENKIRANE

 


Historien, spécialiste de l’Occident musulman médiéval, il est maître de conférences à l’Université Lumière-Lyon 2 et membre de l’Institut universitaire de France. Il fait partie du CIHAM, un laboratoire dédié au comparatisme entre les mondes chrétien et musulman médiévaux.

CYRILLE AILLET

 


Ce poète et enseignant d’histoire en collège et lycée à Bruxelles a publié dans des revues telles que Qantara, TelQuel ou Zamane. Il est l’auteur de deux recueils de poésie, Ergs et Bruxelles-les-Bains, parus dans les revues littéraires Nejma, Traversées et Le journal des poètes.

FARID BAHRI

 


Cette juriste franco-bangladaise, diplômée en droit et sciences politiques (Sciences Po Paris) et en finance islamique (Paris-Dauphine), porte un intérêt particulier à l’histoire de la civilisation arabo-musulmane, notamment à son héritage littéraire et artistique.

FATIMA ABDUL KASIM

 


Professeur de philosophie, il enseigne au lycée Descartes de Rabat. Il a travaillé avec Ahmed Alami à une Anthologie bilingue de la pensée philosophique dans l’Islam classique, parue en 2013 aux éditions Afrique-Orient.

GUILLAUME BADOUAL

 


Après avoir collaboré à Al Bayane, au Journal Hebdomadaire et à La Vie économique, il a cofondé avec la journaliste Kenza Sefrioui la maison d’édition En toutes lettres, spécialisée dans l’essai journalistique. Il a publié en 2015 son premier essai, Dos de femmes, dos de mulet.

HICHAM HOUDAIFA

 


Psychiatre, psychanalyste et écrivain, il préside le Cercle psychanalytique marocain qu’il a cofondé. Ses principaux ouvrages sont Le Corps suspect, La Psychanalyse au pays des saints, Le Temps des ados en collaboration avec Alain Braconnier, et Psychanalyse en terre d’islam.

JALIL BENNANI

 


Il a créé en 2003 l’Institut marocain des relations internationales (IMRI), un think tank ayant pour objet d’étudier et d’analyser les relations internationales. Il est l’auteur de cinq ouvrages, dont Printemps ou hiver arabe? paru chez l’Harmattan.

JAWAD KARDOUDI

 


Diplômé d’histoire et d’archéologie, il s’intéresse particulièrement aux civilisations antiques de la Méditerranée. Ecrivain, conférencier et enseignant, il a publié Casablanca et la France, Mémoires croisées, 19e et 20e siècles, et Aïn Diab, la Corniche de Casablanca.

JEAN-LUC PIERRE

 


Journaliste indépendant au Maroc, il s’intéresse à la théologie, au réformisme et à l’éthique islamiques, aussi bien à travers ses lectures qu’en fréquentant des hommes de religion. Il étudie à l’Ecole supérieure des arts visuels de Marrakech en vue de réaliser des documentaires.

JULES CRETOIS

 


Dessinateur de presse et caricaturiste impertinent, doté d’un humour satirique grinçant, il collabore avec de nombreux journaux marocains et étrangers. Il est également membre de l’association internationale Cartooning for Peace, créée par les Nations unies.

KHALID GUEDDAR

 


Journaliste et secrétaire de rédaction, elle a travaillé pour le Journal hebdomadaire, TelQuel et Zamane. Elle collabore avec le magazine d’art contemporain Diptyk et enseigne le journalisme à l’ILCS (Institute for leadership and communication studies) à Rabat.

LAETITIA DECHANET

 


Professeure associée de science politique et chercheure au Centre de recherches internationales (CERI) à Sciences Po Paris. Elle travaille, entre autres, sur les minorités et les politiques de l’identité au Moyen-Orient.

LAURENCE LOUËR

 


Diplômée en sociologie comparée des religions, elle a travaillé au Maroc et en Egypte dans l’enseignement et la coopération internationale. Spécialisée dans les relations euro-méditerranéennes, elle s’intéresse aux échanges entre le monde arabo-musulman et l’Europe.

MARIANNE ROUX

 


Doctorante associée à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain, elle est responsable du programme de recherche « Histoire du cinéma documentaire au Maghreb depuis les indépendances ». Elle prépare une thèse sur le cinéma documentaire au Maroc et en Tunisie.

MARIE PIERRE-BOUTHIER

 


Ancien banquier d’affaires à Paris, ce passionné d’histoire et de littérature contribue fréquemment au débat public à travers de nombreux articles dans la presse nationale. Il est par ailleurs membre de la Fondation Abou Bakr El Kadiri pour la culture.

MEHDI EL KADIRI

 


Docteure d’Etat en droit, elle a enseigné à la Faculté de droit de Rabat-Agdal, et a été consultante pour de nombreux organismes (ADFM, CCDH, FAO, Unicef…). Elle est actuellement secrétaire générale adjointe de Transparency Maroc.

MICHELE ZIRARI

 


Docteur en anthropologie, il est directeur adjoint de la Fondation du roi Abdul-Aziz pour les études islamiques et les sciences humaines à Casablanca. Ce chercheur en sciences sociales et traducteur a créé, en 1993, Prologue, la revue maghrébine du livre.

MOHAMED-SGHIR JANJAR

 


Ancien doyen de faculté, ce docteur d’Etat est spécialiste de littérature maghrébine. Il enseigne à la Faculté des lettres de Kénitra et dirige le département langues et civilisations de l’Université internationale de Rabat. Il est l’auteur d’un essai intitulé L’université marocaine à l’épreuve.

MUSTAPHA BENCHEIKH

 


Chercheure au CNRS depuis 2001 et historienne de l’islam contemporain, elle a publié plusieurs ouvrages, dont Histoire de l’islam – Fondements et doctrines. Elle est aujourd’hui directrice du Centre Jacques Berque, à Rabat.

SABRINA MERVIN

 


Enseignante à la Faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat et passionnée de littérature et d’histoire, elle est l’auteur d’une thèse de doctorat sur Le discours de l’altérité dans la littérature de voyage marocaine (1691-1919).

SALOUA EL OUFIR

 


Ingénieure et journaliste scientifique de formation, elle est journaliste indépendante et enseignante. S’intéressant aux problématiques culturelles et sociologiques, elle a écrit plusieurs chroniques web, questionnant les notions d’exil et d’identité.

SARAH ADIDA

 


Diplômée en droit européen, elle a enseigné le Français langue étrangère (FLE) en Italie, aux Etats-Unis, en Biélorussie, en Russie, en Thaïlande, au Kurdistan d’Irak et au Kurdistan d’Iran. Elle s’intéresse en particulier au Moyen-Orient et aux pays post-soviétiques.

SOLENNE HORELLOU

 


Lauréat de Sciences Po et juriste de formation, ce journaliste indépendant a collaboré avec Le Monde, Jeune Afrique, TelQuel. Spécialiste de l’Afrique francophone, il a notamment couvert les grands événements politiques et sociaux en Afrique du Nord, dont la guerre civile en Libye, depuis 2011.

YOUSSEF AIT AKDIM

 


Auteur prolixe, maintes fois primé, il narre dans Drôle de printemps les révolutions qui ont bouleversé le monde arabe. Il a fondé le Centre marocain de PEN international, la plus grande association d’écrivains dans le monde. Il enseigne la littérature, les médias et la communication. 

YOUSSOUF AMINE ELALAMY

 


Critique littéraire et correspondant culturel de la Süddeutsche Zeitung à Paris. Il est chargé de cours à Science Po Paris et à l’Université Paris 3 –Sorbonne Nouvelle. Il est auteur des livres Vom Schweren, Antoine de Saint-Exupéry ou (avec Christian Salmon) Devenir minoritaire – Pour une nouvelle politique de la littérature (Ed. Denoël).

YOUSSEF ZEGHARI

 


Chroniqueur musical, il anime sur Atlantic radio l’émission Disque d’or. Intarissable dès qu’il s’agit de blues, de rock, de funk et de soul, ce passionné de musique noire américaine est à l’affût de récits et d’anecdotes sur les artiste et leurs œuvres.

JOSEPH HANIMANN

 


Islamologue arabisant à l’Université de Strasbourg. Il enseigne également dans d’autres institutions telles que l’Université catholique de Louvain. Spécialiste du soufisme, il travaille sur les enjeux de la spiritualité dans le monde contemporain. Plusieurs de ses ouvrages sont traduits en différentes langues. Il est président de la fondation « Conscience soufie ».

ERIC GEOFFROY

 


Etudiante à Sciences Po Paris, au sein du Master Governing the Large Metropolis de l’Ecole urbaine. Dans le cadre d’un échange universitaire, elle a effectué, en 2016, sa troisième année d’études de Bachelor en Turquie.

RYM HANNA KHEDJARI

 


Docteure en sociologie. Sa thèse de doctorat à Sciences Po Aix était consacrée à la sexualité préconjugale au Maroc. Elle a publié un roman en arabe, « Majnounatou Youssef » et est co-auteur de « Lettres à un jeune marocain » et de « Femmes et religions ». Elle publie actuellement une chronique hebdomadaire sur « Al Ahdath Al Maghribia » et présente une chronique radio sur Monte Carlo Doualiya.

SANAA EL AJI

 


Ce journaliste, a dirigé pendant quinze ans le service société de La Vie éco. Il collabore actuellement avec plusieurs titres de la presse marocaine. Professeur de l’enseignement supérieur (droit, actualité…), il est l’auteur de deux livres sur les années de plomb, La Chambre noire (porté au cinéma par le réalisateur Hassan Benjelloun) et Vers le large.

JAOUAD MDIDECH

 


Nés en Egypte respectivement en 1936 et 1938, Bahgat Elnadi et Adel Rifaat se rencontrent en 1955. Militants révolutionnaires sous Nasser, ils sont incarcérés et détenus dans divers camps de concentration entre 1959 et 1964. Ils arrivent en France en 1966 en tant que réfugiés politiques. Ils sont naturalisés français en 1983. Ils étudient à la Sorbonne puis à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales et ils obtiennent un doctorat d’Etat de philosophie politique (thèse soutenue en commun en 1975) puis entrent à l’UNESCO. Ils sont membres du secrétariat de l’UNESCO, de 1978 à 1998, d’abord en tant que conseillers du Directeur-Général, puis en tant que co-directeurs du mensuel culturel international de l’Organisation, Le Courrier de l’Unesco, publié en 30 langues et diffusé dans 120 pays.

MAHMOUD HUSSEIN

 


Diplômée en droit et en sécurité internationale à Nice-Sophia Antipolis, où elle a également suivi des études de langue et civilisation hébraïques. Elle est doctorante en langue et littérature persanes à Téhéran, où elle vit depuis deux ans. Elle s’intéresse particulièrement à la gnose mystique et aux religions iraniennes, du mazdéisme au bahaïsme.

SELMA KARIM OMARY

 


Docteure en Science politique spécialiste du monde musulman, associée au CERI (Sciences Po Paris). Basée à Londres où elle travaille en tant que consultante, enseignante et journaliste indépendante, elle s’intéresse notamment aux rapports entre culture et politique et entre Orient et Occident

AMINA BOUBIA