Neuf mois après le vote pour le Brexit, le Royaume-Uni lance aujourd’hui le processus de sortie de l’Union européenne. « Le Brexit est déclenché, il n’y aura pas de retour en arrière », a déclaré la première ministre Theresa May ce matin au parlement britannique.

Theresa May, ce 29 mars à la Chambre des Communes/ Crédit photo: AFP.

Theresa May, ce 29 mars à la Chambre des Communes/ Crédit photo: AFP.

L’ambassadeur britannique auprès de l’Union européenne, Tim Barrow, a remis cet après-midi la lettre de notification du Brexit au président du Conseil européen Donald Tusk, déclenchant ainsi la procédure de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Cette notification ouvre une période de deux ans de négociations (jusqu’en novembre 2019) pour fixer les modalités de sortie.

« C’est maintenant le moment pour nous de nous rassembler et de travailler au meilleur accord possible », a quant à elle déclaré Theresa May au parlement, ajoutant qu’il s’agissait d’un moment historique pour le Royaume-Uni.

44 ans après avoir rejoint l’Union européenne, le Royaume-Uni entame aujourd’hui une procédure relativement inédite dans l’histoire de l’UE. Mis à part le Groenland en 1982, aucun pays ne s’était en effet volontairement exclu de l’Union. Ceci étant, les rumeurs sur les velléités de départ des Anglais couraient depuis l’introduction de l’article 50 durant la signature du traité de Lisbonne en 2009, article exemptant les candidats au retrait volontaire et unilatéral de toute justification.

Brexit. Quelles conséquences pour les autres pays européens ?

L’accord conclu entre le Royaume-Uni et les membres de l’UE aura de nombreuses conséquences. Exemple concret : si un citoyen européen tombe malade à Londres, il pourra bénéficier de soins gratuits grâce à sa carte européenne d’assurance-maladie. Quand le Brexit sera effectif, la carte européenne ne sera logiquement plus valable et il faudra souscrire une autre assurance-santé avant de voyager dans le pays. Un accord qui risque également d’avoir des répercussions majeures sur le travail, les études ou encore le tourisme européen.